Ce 5 Avril 2018, nous visitions la quatrième édition du SIdO, premier showroom professionnel dédié à l’Internet des Objets, à la Cité Internationale de Lyon. Cet « événement phare de l’agenda de l’IoT européen » a été l’occasion pour IDFOR de faire son tour d’horizon des tendances en vogue quant à de nouveaux usages technologiques. ▶️ Comme à notre habitude, nous revenons sur cette passionnante journée pour partager cette expérience avec vous !

SIdO: Salon de l’Internet des Objets

Le choix d’une région très impliquée

La Région Auvergne – Rhône-Alpes tend à devenir une des zones les plus proactives quant au développement d’objets connectés. Second pôle numérique français avec plus de 7000 entreprises dans le secteur, Lyon a déjà vu de nombreuses rencontres organisées autour des sujets digitaux, comme des Meetup liés à l’IoT, le « Digital Summit » (lire notre article), ou le Congrès « Entreprise Du Futur » (lire notre article).

Chaque début Avril, et depuis quatre ans, la métropole lyonnaise accueille le SIdO (Salon de l’Internet des Objets). Destiné aux professionnels, le SIdO affiche l’ambition de devenir un des événements les plus fédérateurs de l’écosystème français de l’internet des objets. Intelligence artificielle, robotique, réalité virtuelle, big data, machine learning… De nombreuses facettes des objets connectés et intelligents sont concernées par cet événement, qui les aborde via des conférences, meetup, workshop, sessions de networking … !

« The place to be » de l’IoT

Cet événement est l’occasion rêvée de créer des synergies professionnelles, tout en saisissant les potentiels autour de l’IoT. En effet, il regroupe, dans un même showroom, des industriels, des designers, des start-up, des chercheurs, des entrepreneurs, des investisseurs, des collectivités, tous enclins à moderniser et voir évoluer leurs business models respectifs, et réunis pour exposer leurs points de vue en échangeant librement au rythme d’un programme très qualitatif. Leur objectif: tout connaître du potentiel technologique et commercial fourni par l’IoT.

Mais pour y voir des leviers de croissance, encore faut-il savoir ce qu’il se fait sur le marché, en matière de recherche et développement, d’innovation, de technologies … .

sido-organisatrices    « Le SIdO a la volonté de favoriser la coopération de tous les acteurs, l’open innovation et la co-construction d’une offre        industrielle innovante et compétitive. »

     « La vocation du SIdO: servir l’intérêt de l’écosystème IoT en France et en Europe. »

     « Un événement engagé, efficace et unique dans la construction de l’IoT. »

 

Stéphanie Gibert et Paola Jesson, organisatrices du SIdO.

L’espoir d’un futur proche pour concrétiser des projets smart et connected

Pendant deux jours, les nombreuses rencontres, discussions ou expositions sont l’occasion de poser les grands sujets et ambitions de demain. Ce grand rendez-vous invite tous les professionnels présents à s’interroger sur le futur de l’IoT : « Où … ? », « Quand … ? », « Comment … ? ».

Le SIdO, c’est aussi beaucoup de concret. Les conférences variées auxquelles nous avons participé permettent d’avoir un accès de choix aux tout premiers retours d’expérience, différents facteurs de succès, best practices, feedbacks et autres partages à intense valeur ajoutée.

Pour cette quatrième édition, très orientée international et French Tech’, des centaines d’exposants, d’intervenants et de start-up se sont faits connaître auprès de plus de 7500 visiteurs.

Le SIdO en chiffres

Ce sommet unique est l’occasion de voir se consolider de façon exponentielle une activité prometteuse qui devrait peser, à l’horizon 2020, près de 1 900 milliards de dollars … ! Il s’agit donc d’un marché se chiffrant non plus en milliards, mais en billions, soit plusieurs milliers de milliards d’euros … .

Visiteurs passionnés

Exposants en IoT

Conférences

Speakers experts

Des perspectives ambitieuses pour l’IoT

Rappel: qu’est-ce que l’IoT

L’IoT (Internet of Things, Internet des Objets (IdO) en français) désigne le fait d’inclure Internet dans des objets de la vie quotidienne (ou des lieux physiques), que ce soit à domicile (domotique, thermostats, volets roulants, éclairages, appareils connectés …), en ville (analyse du trafic routier, panneaux, magasins intelligents …), dans l’industrie (capteurs sur des flux de production …) ou pour le sport et la santé (bracelets, montres ou vêtements connectés …). L’IoT investit tous les secteurs d’activités. Le but final étant d’attribuer de nouvelles fonctionnalités, ou d’améliorer les fonctionnalités déjà présentes sur les appareils en question.

L’impact économique de l’IoT est donc loin de se limiter aux seuls secteurs de l’informatique et de la communication.

D’autre part, l’internet des objets est considéré comme la troisième évolution de l’Internet (web 3.0), qui fait suite à l’ère du web 2.0 (web social). L’internet des objets est en partie responsable d’un accroissement exponentiel du volume de données générées, contribuant à l’origine du Big Data.

Internet gagne en importance dans nos vies, de plus en plus complété par l’internet des objets, au même titre que l’Intelligence Artificielle -qui tend à gagner du terrain.

50 milliards d’objets connectés en 2020

Le marché de l’IoT observe une croissance annuelle de plus de 17%, et concerne les principales économies mondiales. L’Asie (plus de 10 milliards d’objets connectés en 2020), l’Europe de l’Ouest et l’Amérique du Nord représenteront plus de 90% du total.

Selon une étude IDC (premier groupe mondial de conseil et d’études sur les marchés des technologies de l’information), environ 50 milliards d’objets seront connectés d’ici 2020, et le marché mondial des solutions IoT s’élèvera en conséquence à plusieurs milliards de dollars. Cette augmentation exponentielle du marché fait qu’en 2020, il se vendra plus d’objets connectés que de PC, tablettes et smartphones réunis.

Les objets connectés de plus en plus plébiscités

« La Poste a publié les résultats d’une étude sur les Français et les objets connectés. L’étude dévoile que 80% des répondants pensent que l’avenir des objets intelligents repose sur des services pour «vivre mieux», dans les domaines de la santé, de l’habitat ou de la vie quotidienne. Si 35% des Français possèdent aujourd’hui un objet connecté, le taux de possession et d’usage devrait par ailleurs décoller dans les prochains mois. »

Communiqué et infographie du groupe La Poste

Différentes façons de traiter les enjeux

 

Six parcours majeurs en fil rouge

Plus d’une cinquantaine de conférences et tables rondes ont eu lieu lors de ces deux journées consacrées à l’innovation technologique. Elles se sont réparties au sein de 6 parcours : « Enjeux et Stratégie », « Solutions », « Plénière », « Bonnes Pratiques », « Start-up Valley » et Workshop ». A ce programme déjà touffu, s’ajoutent différentes Masterclasses laissant place au thème des nouveaux modèles économiques liés au digital et à l’innovation.

  • L’intelligence artificielle et l’Internet des Objets : « Le mariage du siècle » ;
  • La RGPD, nouveau règlement sur la protection des données : « Vers une nouvelle économie de données : une opportunité à saisir pour
    repenser sa relation client » ;
  • La connectivité et la 5G : « IoT Connectivity : La 5G, les enjeux d’une techno. taillée pour l’IoT » ;
  • Les nouvelles interfaces homme / machine : « Sommes-nous prêts à vivre avec les objets intelligents ? » ;
  • La blockchain: « IoT Blockchain : cas d’application et opportunités business ».

De plus, des secteurs transverses (industries/manufacturing, smart cities/smart building, logistique/transport, santé …) ont également été abordés lors de l’événement, ouvrant un maximum le spectre des thématiques liées à l’IoT grâce à des éclairages marchés très clairs.

D’autres temps forts

  • Des business meetings

Dans le but d’encourager les rencontres, le SIdO propose des rendez-vous d’affaires, planifiés à l’avance grâce à une plateforme en ligne. Ces derniers permettent de rencontrer les bons interlocuteurs pendant le salon et de faire émerger de nouvelles opportunités de business pour toutes les entreprises qui ont à cœur de trouver leurs futurs partenaires. D’autre part, L« IoT Match – International Business Maker », quant à lui, était l’occasion de prendre rendez-vous avec des industriels, clusters et experts venus de différents pays européens dans une optique de potentiels futurs projets internationaux !

  • La Start-up Valley

Enfin, en marge des conférences et en vue d’accroître leur développement, de nombreuses start-up européennes innovantes étaient présentes au SIdO pour présenter leurs produits et solutions technologiques, en lien avec l’IoT, dans un espace spécialement dédié aux échanges et rencontres avec des partenaires, investisseurs, financiers ou autres entreprises. L’année dernière, la Start-up Valley accueillait 65 jeunes sociétés, proposant, par exemple, des solutions connectées pour l’Industrie, l’énergie, la smart city, les transports ou encore la santé.

Des invités d’honneur

Le programme de l’événement s’est avant tout construit grâce à des personnalités des mondes public et privé, ainsi que des experts de l’écosystème IoT. Les intervenants et exposants se sont investis pour donner vie à ce projet de qualité.

Parmi les conférenciers ayant fait le déplacement à Lyon pour s’exprimer sur ces thématiques, nous comptions, par exemple, Ludovic Le Moan (co-fondateur de Sigfox), Béatrice Felder (CEO d’Orange Applications for Business), Benoît Tiers (DSI à la SNCF) ou Nicolas Sekkaki (CEO d’IBM France) … .

En définitive, nous notons que les événements liés aux nouveaux usages et nouvelles tendances numériques se multiplient, en France, et surtout en Région Auvergne – Rhône-Alpes. Nous sommes particulièrement honorés de pouvoir y participer, de pouvoir rencontrer les personnalités du domaine ainsi que les start-up de l’écosystème, qui co-construisent demain à nos côtés. L’adaptation aux nouvelles tendances constitue un terrain de réflexions permanentes, et nous permet de vous accompagner, de façon personnalisée, dans votre transition numérique, en tenant compte en permanence de l‘innovation et des nouvelles tendances qui constituent la révolution digitale.

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Le SIdO est organisé par CObees (filiale du Groupe Media Infopro Digital), agence architecte d’événements co-fondée en 2014 par Stéphanie Gibert et Paola Jesson, entrepreneuses & professionnelles de l’événementiel BtoB.

Sources: 

Les articles que nous rédigeons sont le fruit 🍏 de plusieurs heures de dur labeur. Ainsi, nous vous serions reconnaissants de pas plagier nos travaux qui sont protégés par le droit d’auteur 📜. Toutefois, vous êtes libres de les partager ou de nous faire part de vos remarques.

Si vous avez trouvé une erreur sur cette page, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question, et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci 🙂 !

SIdO 2018, Lyon
5 (100%) 4 votes

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :