Ce Jeudi 18 Janvier 2018, IDFOR était présente à la troisième édition du congrès Entreprise Du Futur, au Centre Des Congrès de LyonCe “rendez-vous des dirigeants qui construisent l’entreprise de demain” a été l’occasion pour IDFOR, de faire son tour d’horizon des nouvelles tendances en termes d’innovations entrepreneuriale, et industrielle. Retour sur cette intense journée.

Le congrès

La digitalisation des entreprises et la transition numérique sont désormais ancrées dans les réflexions des dirigeants d’entreprises. En effet, et selon les organisateurs d’Entreprise Du Futur, près de 4000 dirigeants désireux d’imaginer l’entreprise de demain se sont réunis dans les 5000m² du congrès. Ces derniers, tous motivés par la même ambition: tout savoir sur les tendances à venir, qu’il s’agisse d’intelligence artificielle, de « cloud », d’IoT, avec une question commune: comment répondre aux impératifs des entreprises, en mêlant technologies du présent, et du futur ? Rappelons que les précédentes éditions avaient massé -à elles deux- environ 4400 dirigeants, dont près de 70% d’industriels.

IDFOR Entreprise Du Futur 2018

En conséquence, les maîtres-mots couvrant les temps-forts de cette troisième édition: le phygital et la co-construction, avec une nouveauté, justement: le fameux Phygit’Hall, espace “phygital” (rencontre des techniques du marketing/commerce digitaux avec celles du marketing/commerce physiques).

Les entrepreneurs les plus expérimentés dans le domaine de la transformation digitale des entreprises se sont réunis autour de la table. Leur but: apporter des éléments de réponse aux diverses thématiques en jeu.

“Une croissance assez impressionnante”

Laurent FIARD, principal organisateur du congrès, se félicite du succès de l’initiative, mais affirme qu’il reste, dans le domaine de la digitalisation des entreprises, encore beaucoup d’efforts à faire. Une remise en cause permanente doit-être faite, sans se reposer sur ses lauriers.

Selon lui, nous sommes, en revanche, “sur de bons rails, et le train va assez vite”. Il insiste alors sur un “effort d’évangélisation restant encore à fournir”, à l’instar d’Entreprise Du Futur, créée pour “faire en sorte que le numérique soit appréhendé, par les dirigeants d’entreprises, comme une réelle opportunité de croissance et de productivité”.

Pour rappel, Entreprise Du Futur est une « dynamique communautaire réservée aux dirigeants d’entreprises et membres de comité exécutif, tous secteurs d’activités confondus ». Le but de cette initiative est de fédérer les décideurs, les accompagner dans leurs enjeux stratégiques de transformation des entreprises.

“Il existe encore quelques réfractaires, quelques dirigeants d’entreprises plutôt dubitatifs”, à qui il faut expliquer que, “pour une entreprise, le futur c’est de la peur mais c’est aussi du maintenant avec de l’extravagance.” (Thierry Watelet, journaliste pour France Télévisions et animateur de la plénière d’ouverture).

“Une volonté de disrupter le congrès via l’approche immersive et expérientielle”

En parallèle de l’inauguration du “Moove” (showroom itinérant présentant les atouts industriels de la ville de Lyon), le “village expérienciel”, était un lieu d’échanges, et d’exposition pour plus de 300 entreprises et start-up, présentant innovations et ambitions du futur.

Organisé en quatre pôles, ou piliers, principaux (nouvelles technologies, retail, management, industrie), il réunissait, par exemple, Dassault, aux côtés de DS Automobiles, Veolia, HP ou CIC, pour n’en citer qu’une pincée.

Témoignages concrets, échanges de best practices, déjeuners business, rencontres à valeur ajoutée entre pairs et experts étaient au coeur de ce congrès, où se croisent toujours plusieurs milliers de cartes de visite, physiques ou digitales.

Aborder les enjeux

La journée s’est vu rythmée par de nombreuses conférences, animées par plus de 55 intervenants impressionnants, et de nombreux ateliers.

Des conférences

De nombreuses thématiques ont été balayées, lors de keynotes et tables-rondes, mettant en avant les enjeux pour les dirigeants. Ces nouveaux enjeux liés au numérique mettent en lumière le besoin qu’ils ont d’intégrer rapidement ces nouveautés pour s’adapter.

  • L’innovation des business models

Clara GAYMARD & Gonzague DE BLIGNIERES de Raise échangeaient sur la réinvention des business models de nos entreprises par les start-up.

  • L’innovation sur l’humain

Erwan COATANÉA, de Sodistra a développé le sujet de l’innovation sur l’humain, avec la thématique “Devenez l’artisan de votre futur !”

  • L’innovation sur la croissance durable

Nous avons également suivi Claire DORLAND CLAUZEL, de Michelin, qui nous exposait la stratégie du développement durable, levier de croissance à long terme

  • L’innovation sur les nouvelles technologies

Stéphane SIEBERT du CEA, a développé la thématique du levier de compétitivité basé sur des alliances stratégiques entre centres de recherches et PME/ETI.

  • Le pouvoir et la puissance de l’écosystème

La table-ronde d’honneur était animée par Frédéric SIMOTTEL, de BFM Business/TV.

  • Des entreprises maternantes: la fin du paternalisme

Quant à la table-ronde de clôture d’Entreprise Du Futur, elle, fût animée par Emmanuelle DUEZ, de The Boson Project et WoMen’Up.

Des ateliers

Plus de 30 ateliers étaient organisés autour de la co-construction. Cette notion fait référence aux pratiques qui consistent à associer les consommateurs aux processus de création et d’innovation.
Pour bâtir une réflexion commune, 25 thèmes ont été abordés par petits groupes, autour des 6 thématiques (« business model », « excellence opérationnelle », « international », « management et organisation », « nouvelles technologies », « smart city/smart office »).

Le numérique comme réponse globale

Mise à part une évidente -et positive- remise en question de l’humain, la digitalisation offre une augmentation de la compétitivité des entreprises, l’automatisation des processus et le développement de l’excellence opérationnelle. Permise par la transition numérique, cette dernière rend possible la montée en gamme de la production française, laissant vendre à de meilleurs prix, tout en restant compétitifs.

La digitalisation n’est pas “qu’un simple problème de geek”, et elle peut même nous aider à, terme, à améliorer les résultats de notre balance commerciale: une des problématiques majeures de l’économie française, aujourd’hui sur la planche.

“La Machine -aujourd’hui connectée et apprenante- est faite pour servir l’Homme et non pas l’inverse ! » Hervé de Malliard, président du Comité Auvergne-Rhône-Alpes des Conseillers du Commerce Extérieur de la France.

Débarrassés des tâches et lourdeurs annexes, les salariés, les dirigeants, pourraient donc se consacrer à l’essentiel, et améliorer leurs performances.

Le numérique gagne du terrain de jour en jour, les métiers se renouvellent, se (re)définissent. Notons que presque 85% des métiers de 2030 n’existent pas encore. Pour ne pas être dépassées, les entreprises doivent alors prendre ce virage rapidement.

Mais un des questionnements majeurs réside dans la problématique posée par Laurent FIARD. “Comment le numérique peut s’intégrer dans la stratégie de nos entreprises pour qu’elles se réinventent ?“. En effet, le numérique est là. Nous devons l’intégrer, mais par quels procédés ?

Parmi les quelques pistes abordées, nous retiendrons celle de la formation. Si un projet numérique est mis en place, il touche forcément l’industrie en son cœur, les salariés. Mais l’intégration du numérique passe avant tout par l’humain. En effet, une entreprise constitue un ensemble d’hommes et de femmes. Impliqués et engagés dans leur secteur, ils évoluent dans un réseau et s’entraident pour gagner des marchés, notamment.

L’impact du numérique doit les impliquer, pour les concerner. Cela passe, par exemple, par une communication de qualité, des consultations régulières, l’opportunité de laisser des avis, l’approche ludique et la participation aux tests des nouveaux outils déployés.

Si les dirigeants parviennent à obtenir l’adhésion de leurs salariés, qu’ils sont convaincus de la pertinence des solutions digitales proposées, le travail vers l’entreprise -l’industrie- du futur sera enclenché. L’agenda est chargé ! Tous ces efforts demanderont encore quelques années, car la marge de progression est encore large.

Un baromètre

Le succès de cet événement ne doit pas effacer la réalité, mais plutôt la nuancer, et relativiser la révolution numérique. Le baromètre Segeco pour Entreprise Du Futur (co-fondateur de l’événement) a été présenté lors de ce congrès. Il rapporte le degré de préparation et l’importance que les différents acteurs du futur accordent aux enjeux majeurs des années à venir : digitalisation, nouveaux modèles économiques, transformation des RH, nouvelles technologies.

Bien informés sur les défis auxquels ils font face, les entrepreneurs ont conscience de la nature incontournable de ceux-ci. Pour 91% des sondés, les sujets présentés sont considérés comme « importants ». Mais, près d’un dirigeant sur deux affirme que « l’impact du digital sur leur activité ne sera pas majeur d’ici cinq ans », et 87% des sondés ne font de la transformation digitale « une priorité stratégique pour leur entreprise ». 58% des dirigeants sont aujourd’hui prêts et armés pour aborder tous ces changements, contre 46% l’année dernière. 42% de ces derniers se sentent donc peu préparés pour y faire face.

  • L’essentiel du baromètre présenté à l’Entreprise Du Futur, en une infographie:

https://www.segeco.fr/wp-content/uploads/2018/01/2018-Barometre-EDF-Final.jpg

  • Lire le dossier Segeco détaillé:

https://www.segeco.fr/wp-content/uploads/2018/01/Dossier-Barometre.pdf

  • La présentation du Baromètre lors du Congrès Entreprise Du Futur:

https://www.youtube.com/watch?v=3wc6ECctNSk

IDFOR est très fière, aujourd’hui, d’accompagner les entreprises dans leur transition numérique. L’innovation est une composante importante de l’ADN de notre groupe. L’adaptation aux nouvelles tendances constitue un terrain de réflexions permanentes. Nous souhaitons vous apporter des réponses novatrices, avec comme ambition: la réussite pour vos projets digitaux.

Dans ce long cheminement, IDFOR co-construit déjà, à vos côtés et de façon personnalisée, l’entreprise du futur !

Les articles que nous rédigeons sont le fruit 🍏 de plusieurs heures de dur labeur. Ainsi, nous vous serions reconnaissants de pas plagier nos travaux qui sont protégés par le droit d’auteur 📜. Toutefois, vous êtes libres de les partager ou de nous faire part de vos remarques.

Si vous avez trouvé une erreur sur cette page, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question, et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci 🙂 !

Le congrès « Entreprise Du Futur », Lyon 2018
5 (100%) 3 vote[s]

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :